Purificateur d’air : air intérieur

D’après l’observatoire de la qualité de l’air, l’air intérieur serait cinq fois plus pollué que l’air extérieur, et les seuils de tolérance baissent en même temps que les découvertes scientifiques avancent.

La population française, et plus largement Européenne, reste encore peu mobilisée pour y faire face, même si la législation évolue vers plus de maitrise des risques.

D’après des sondages, les français ne semblent pas bien informés de l’importance, désormais avérée, de se préserver des substances toxiques que peut contenir l’air intérieur, comme le formaldéhyde.
Les purificateurs d’air représentent une solution pour faire face aux particules dangereuses encore trop peu démocratisée dans les sociétés occidentales.
La vocation d’un purificateur d’air n’est pas de supprimer ces substances, mais bien d’en maintenir la concentration en-dessous d’un certain seuil, en captant les particules nocives.

A l’inverse, en Asie, notamment en chine, la prise de conscience face au danger de la pollution de l’air intérieur, à donner lieu à de vraies habitudes de vie quotidienne, notamment dans les zones urbaines.

Pour preuve, le marché chinois représente aujourd’hui plus de 50% du marché mondial des purificateurs d’air. S’ils font désormais partie de l’équipement domestique de la population chinoise, on peut faire l’hypothèse que les chinois ont fait l’expérience de leur efficacité et en ressentent les bienfaits au quotidien.

On peut donc imaginer que si la prise en compte des problématiques de pollution de l’air continue d’évoluer, d’ici quelques années, chaque foyer français sera équipé d’un purificateur d’air.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *